Retombées économiques des aéroports du Canada

L’industrie canadienne du transport aérien est au cœur de l’économie du 21e siècle de notre pays.  Sans une industrie aéroportuaire et aérienne concurrentielle et efficace, le monde des affaires et les institutions sociales du Canada ne fonctionneraient pas à leur plein potentiel.  Le transport aérien permet aux Canadiens de rester en contact, il permet aux familles d’explorer d’autres parties du monde, et il est aussi au cœur de l’avenir économique du Canada.

 

Une étude des retombées économiques révèle que les aéroports du Canada :

  • ont servi 140 millions de passagers en 2016;

  • contribuent 19 milliards de dollars au PIB du Canada;

  • ont crée 355 000 emplois, dont 194 000 emplois directs; et

  • contribuent 6,9 milliards de dollars en taxes gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux.

L’économie canadienne repose sur le commerce, et un emploi sur trois dépend de nos exportations. Les dirigeants du milieu des affaires savent qu’ils doivent penser globalement pour concurrencer et se fient de plus en plus sur les réseaux de transport aérien pour évaluer des marchés, rencontrer des clients et livrer des produits et des services.  De plus, de nombreux produits de ressources naturelles proviennent de nos régions nordiques et éloignées, et de nombreux acheteurs de nos matières premières sont situés outre-mer.  Ainsi, la croissance de notre économie se fie fortement sur le secteur canadien du transport aérien.  

Bref, c’est grâce à l’infrastructure de transport aérien du Canada que nous profitons du commerce et des investissements internationaux.  Un environnement  de saine concurrence avec des compagnies aériennes et des aéroports dynamiques ne bénéficie pas seulement à l’industrie, mais aussi à l’économie et la société canadiennes.